Fabienne AUZANNEAU
Sophrologue à Janville sur Juine - Proche Lardy / Bouray
 
Cabinet médical, 68 Grande Rue, 91510 Janville sur juine
 
Indisponible aujourd'hui
07 80 98 26 21
 
 
Fabienne AUZANNEAU
Sophrologue à Janville sur Juine - Proche Lardy / Bouray

Comment vivre avec des Acouphènes ?

11 Avr 2022 Fabienne AUZANNEAU

Qu’est-ce qu’un acouphène ?

Quelles différences entre des acouphènes objectifs ou subjectifs ?

Quelles sont les conséquences d’un acouphène chronique ?

Comment réduire la perception des acouphènes grâce à la sophrologie ?

 

C’est ce que nous allons voir dans cet article .

Qu’est-ce qu’un acouphène ?

Il s’agit de sons, de bruits, non générés par l’extérieur que l’on perçoit dans une oreille ou les deux. L’oreille entend des bruits qui n’existe pas. Il peut s’agir de bourdonnements, vibrations, cliquetis, bruissements, notes, sifflements….

Qu’est-ce qu’un acouphène ?

Cette perception involontaire peut-être diffuser en continu, de façon intermittente, ou être chronique.

L’acouphène est un symptôme du dysfonctionnement du système auditif. Les acouphènes font partis des troubles de l’audition.

Les troubles de l’audition comprennent entre autres les acouphènes (sons, bruits), l’hyperacousie (sensibilité aux bruits environnants), la maladie de Ménière (bourdonnements, baisse de l’audition, vertiges, vomissements).

En France, chaque année 170 000 nouveaux cas sont décelés. Les acouphènes concerne 15% de la population.

L’acouphène fait partie des symptômes observé suite à un Covid long.

Quelles différences entre des acouphènes objectifs ou subjectifs ?

On dit qu’un acouphène est objectif quant le son est audible par une tierce personne. Il représente moins de 5% des cas et aura été identifié lors d’un examen auprès d’un ORL.

différences entre des acouphènes objectifs ou subjectifs

Les causes sont souvent liées à deux types de troubles :

  • S’il s’agit de troubles musculaires, les sons perçus ressemblent à un petit bruit sec « clic » « ploc » ou un bourdonnement viennent des spasmes des muscles de l’oreille ou d’un dysfonctionnement de la trompe d’eustache.

 

  • En revanche, s’il s’agit de troubles vasculaires, les sons perçus ressemblent à un battement, un bruit qui ressemble à un pouls en plus intense on parle alors d’acouphène pulsatile venant de l’hypertension artérielle, une inflammation…

L’acouphène subjectif est le plus courant, et représente 95% des cas. Le son est audible uniquement par la personne qui l’entend.

Les causes sont souvent liées aux troubles suivants :

    • Bouchons de cérumen, otites externes.
    • Perforation du tympan, otospongiose (rigidification de la chaîne des osselets), traumatisme crânien.
    • Volume d’écoute trop fort (casque, discothèque, concert…), traitements médicamenteux, vieillesse.
    • Lésion du nerf auditif.

L’acouphène subjectif chronique est associé dans 85% des cas à une perte d’audition. L’altération des cellules ciliées* qui se situe au niveau de la Cochlée dans l’oreille interne entraînent un dysfonctionnement cérébral. Le cerveau interprète alors des sons qui n’existent pas.

*Les cellules cillées sont les seules cellules du corps humain qui ne se régénèrent pas

Quelles sont les conséquences d’un acouphène chronique ?

L’interprétation liée à l’état émotionnel de la personne atteinte d’acouphènes et aux circonstances de sa vie aura un impact sur l’acouphène.

Lorsque nous sommes détendus nous banalisons l’acouphène, notre interprétation est neutre.

En revanche, lorsque nous sommes stressés nous nous focalisons sur l’acouphène est notre interprétation est négative.

En d’autres termes, lorsque nous vivons des évènements agréables nous percevons beaucoup moins l’acouphène, voir nous n’y faisons plus attention.

acouphène chronique

En revanche, si nous rencontrons un moment de vie difficile nous sommes stressés et nous nous focalisons sur l’acouphène qui ne fait que s’amplifier.

Les conséquences d’un acouphène chronique augmentent avec le temps si on en fait rien. Il est préférable de demander un diagnostic et une prise en charge dès les premiers signes du stade I à son médecin, ORL.

Voyons en détail les 4 stades d’un acouphène chronique :

  • Stade I : stress, fatigue, irritabilité. La personne acouphénique se stresse de plus en plus face aux sons/bruits qu’elle entend en permanence, cela la fatigue énormément et elle devient irritable car elle ne supporte plus ce son/bruit nuisible.

 

  • Stade 2 : Anxiété, troubles du sommeil, troubles de l’attention. Fatiguée, irrité, elle est anxieuse à l’idée d’aller se coucher car c’est dans le silence de la nuit qu’elle perçoit davantage ses acouphènes. Son sommeil est impacté et de ce fait son attention en journée est diminuée par la fatigue accumulée.

 

  • Stade 3 : Isolement. Les bruits environnants, les sorties entre amis ou en famille génèrent parfois trop de bruits qu’elle ne supporte pas parfois la non-compréhension de ses proches accentues son envie de s’isoler plus en plus.

 

  • Stade 4 : Dépression. La personne acouphénique tombe dans la dépression car elle se sent isolée et incomprise par son entourage. Elle a l’impression qu’elle ne retrouvera plus de moment d’accalmie.

La prise en charge des acouphènes en sophrologie peut intervenir à tous les stades.

Comment réduire la perception des acouphènes grâce à la sophrologie ?

Le but de l'accompagnement en sophrologie est de permettre aux personnes atteintes d'acouphène de reprendre le cours de leur vie.

En tant que sophrologue spécialisée dans l'accompagnement des troubles acouphèniques je  vais leur permettre de modifier leurs comportements et les faire sortir d’un cercle viscieux face à ces troubles de l’audition.

Cette méthode va leur permettre de :

Réussir à se déstresser pour s’habituer progressivement à vivre avec l'acouphène en changeant leur interprétation de l'acouphène.

Apprendre à gérer les troubles de l'humeur, pour diminuer leur charge émotionnelle.

En cas d’hyperacousie, apprendre à gérer la douleur pour ne plus l’appréhender et de ce fait reprendre une vie sociale en ayant plus peur de fréquenter des endroits bruyants.

Accepter la prothèse auditive, et ne plus avoir peur du regard des autres.

Gérer les effets négatifs des crises de la maladie de Ménière.

Mieux vivre avec l'acouphène et reprendre le cours de sa vie sociale afin d’éliminer cette tendance à l'isolement.

 

Cette thérapie intervient comme un réel soin de confort pour s'apaiser au quotidien.

La sophrologie ne se substitue pas à un traitement ou un suivi médical.

Sophrologue ayant suivi une spécialisation sur les acouphènes, je suis en capacité de vous accompagner pour vous apporter des outils afin de vous aider à retrouver une qualité de vie au quotidien. Votre accompagnement sera à 100% personnalisé afin de répondre à vos besoins spécifiques.

Le client devra au préalable consulter un ORL pour s'assurer qu'il a bien été diagnostiqué acouphénique.

Pour en savoir plus sur mes accompagnements : Sophrologie des acouphènes


Lire les commentaires (0)

Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

16 Mai 2022

Aujourd'hui je souhaitais aborder avec vous comment connaître son cycle du sommeil ?
 
 A quel rythme appartient votre sommeil ?
Comment retrouver facilement le sommeil selon mon rythme ?
Comment ...

11 Avr 2022

Pourquoi est-il si important de bien dormir ? Comment se compose notre sommeil ? Le sommeil change-t-il en vieillissant ? Comment la sophrologie agit-elle sur l’endormissement et le sommeil ?C’est ...

11 Avr 2022

Qu’est-ce qu’un acouphène ?
Quelles différences entre des acouphènes objectifs ou subjectifs ?
Quelles sont les conséquences d’un acouphène chronique ?
Comment réduire la perception des acouphènes ...

Catégories

Aucune catégorie à afficher

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vousUn service deDoctolib