Exemple de positionnement Prendre RDV
Fabienne AUZANNEAU
68 Grande Rue, 91510 Janville sur Juine, France
Disponible aujourd'hui de 10h30 à 21h
Fabienne AUZANNEAU
Retrouvez facilement de la sérénité en toutes circonstances !

Le cancer, on en parle ?


95 vues

Qu'est-ce que le cancer ?

Tout d'abord, contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, le cancer n'est pas une maladie récente ou du vingt-et-unième siècle, le cancer est une maladie décrite depuis l'Antiquité par Hippocrate.


Tout au long de notre vie, c’est notre ADN qui codifie la réplication de nos cellules. Cependant, certains gènes de notre ADN peuvent coder pour créer des cancers. Soit en activant des gènes oncogènes, soit en altérant des gènes suppresseurs qui sont prévus pour bloquer le cancer. L’activation de ces gènes va permettre le développement anormal des cellules cancéreuses. C’est à ce moment que la division cellulaire normale échappe au contrôle.

 

Notre physiologie permet à nos cellules saines de mourir, c’est ce que l’on appelle l’apoptose en cas de fonctionnement anormal. Les cellules cancéreuses n’ont pas cette capacité, elles ont une apoptose défectueuse, c'est-à-dire qu’en cas de fonctionnement anormal rien ne peut les arrêter. Les cellules cancérigènes ont une modification épigénétique irréversible.

Illustration de cellule cible

Ces cellules se multiplient de façon anarchique, elles créent de nouveaux vaisseaux qui leurs sont propres, c'est ce que l’on appelle la Néoangiogenèse.

Cette expansion clonale de ces cellules cancérogènes est liée à des facteurs de croissance répétée pendant une longue période : 

  • facteurs endogènes (hyperinsulinémie, hormones, facteurs de croissance…)
  • facteurs exogènes (sucre raffiné, additifs, tabac, pollution…) 

La progression se fait par expansion, les cellules cancéreuses qui ont la capacité de mimer la forme du tissu dont elles sont issues, sa forme, sa fonction. En effet, les cellules cancéreuses peuvent par exemple être issues du tissu du foie et migrer vers le poumon. Elles échappent ainsi au phénomène naturel de contrôle qu’ont nos cellules saines, ce qui leur permet de se développer et de migrer vers d’autres organes. 

Il faut 8 ans pour créer 1 cm³ de cancer du sein.

Quels sont les 4 stades d'évolution du cancer ?

Ces 4 stades dépendent de l’étendue et du volume de la tumeur.

  • Stade 1 : Tumeur unique et de petite taille
  • Stade 2 : Volume local plus important
  • Stade 3 : Envahissement des ganglions lymphatiques ou des tissus avoisinants
  • Stade 4 : Extensions plus larges dans l’organisme sous forme de métastases. Métastases ne signifiant pas qu’il n’y aura pas de retour à la normale, car il y a beaucoup de progrès en médecine.

Quels sont les facteurs augmentant le risque de cancer ?

Plusieurs facteurs de risque peuvent être à l’origine d’un cancer.

Illustration épuisement

Néanmoins, les causes psychologiques liées au stress en font bien partie et il ne faut pas sous-estimer le stress qui s’invite de façon récurrente dans notre vie et qui envahit notre société.

En effet, dès que nous vivons un stress chronique, nous avons une 1ʳᵉ phase d’alarme (auquel nous accordons peu d’importance) : il s’agit de phénomènes répétés tels que de la peur, la colère, le stress… notre corps, notre mental vont compenser, mais quand cela devient trop chronique, ce sont alors nos hormones et nos adaptations neurologiques qui viennent à notre rescousse en créant une période de résistance. Au bout d’un moment, corps et mental s’épuisent, nous sommes en phase d’épuisement total.

Ce stress chronique va donc avoir un impact très important sur notre santé.

Il est de ce fait important de découvrir les causes qui nous stressent au quotidien afin d’améliorer notre qualité de vie. 

Cela peut concerner différents domaines comme par exemple :

  • trop de temps passé dans les transports,
  • des troubles ou manque de sommeil,
  • l’alimentation
  • la frustration liée au manque de temps
  • des problèmes financiers
  • l’exposition au bruit
  • etc…

D’autres facteurs environnants favorisent le cancer :

  • Le tout premier est la sédentarité, le manque d’activité physique.
    En effet, dès que nous passons plus de 8 heures assis par jour, nous augmentons le risque pour notre santé.
  • L’alimentation bien évidemment en fait également partie.
    Notre alimentation qui est de plus en plus à base de produits raffinés, de graisses saturées, de produits industriels. Il faut savoir que le cancer se nourrit essentiellement de sucres rapides (raffinés). L’ingestion de sucre provoque une sécrétion d’insuline (hormone du pancréas). C’est grâce à l’insuline que le sucre peut rentrer dans les cellules. Et c’est de ce sucre que le cancer se nourrit.
    Il y a aussi tous les emballages plastiques de nos produits alimentaires. Ces emballages riches en phyto-estrogènes entrainent des cancers hormonodépendants tels que le cancer du sein et de la prostate. Les emballages en aluminium qui provoquent de futurs cas d’Alzheimer.
  • L’exposition prolongée à des ondes magnétiques ou l’exposition répétée au soleil ou encore l’inhalation ou l’ingestion de certaines substances chimiques (amiantes, pesticides, solvants, additifs…) augmentent considérablement les facteurs exogènes du risque du cancer
  • Le tabac
  • L’alcool

Quels sont les 3 cancers les plus importants de nos jours ?

Les 3 cancers qui augmentent chaque année sont les cancers des poumons, du sein et de la prostate.

Le cancer du poumon chez les femmes est devenu le 3éme cancer le plus fréquent après le cancer du sein et de l'intestin (source Curie).

Illustration cancer du sein

Depuis quelques décennies, la consommation de tabac et d’alcool dans notre société augmente avec un âge de plus en plus jeune aussi bien pour les filles que les garçons.

Le tabac et l’alcool à eux deux sont impliqués dans plus de 24 cancers qui touchent aussi bien les hommes que les femmes.

  • Le tabac est impliqué dans 17 types de cancers : estomac - œsophage - bouche - poumons - vessie – pancréas – utérus – et certaines leucémies.

 

  • L’alcool est associé à 7 types de cancers : bouche – pharynx larynx - foie - œsophage dans 80% des cas, colon rectum pour 20% et sein pour 17% des cas

Comment améliorer son hygiène de vie avec des gestes simples ?

Pratiquez une activité physique journalière d'au moins 30 min pour un adulte et 60 min pour les enfants.

Illustration activité physique

Cette activité physique peut par exemple être simplement de la marche, le tout étant de bouger chaque jour. Le fait de bouger crée un renouvellement d’oxygène dans le sang, ainsi les cellules saines peuvent se multiplier de façon plus harmonieuse. L’endorphine met le corps et l’esprit dans un état d’apesanteur émotionnel et donc diminue le stress.

Cette recommandation est valable pour les personnes en bonne santé mais également pour les personnes atteintes d’un cancer, car cela va permettre de travailler sur les épithéliums (muqueuses) et notamment celui de l’intestin qui permet l’échange entre les aliments, les médicaments absorbés et le sang. L’action de pratiquer une activité physique va améliorer sa régénération et réduire les effets secondaires de la chimiothérapie. Il existe de nombreuses associations pour se mettre ou se remettre au sport durant un cancer  en voici 2 en Ile de France  - A chacun son Everest

- La Cordée Francilienne

 

Dormir Avoir un sommeil sain, réparateur.

La place du sommeil est une constante importante pour être en bonne santé ! C’est la nuit que notre corps se régénère.

Si vous souhaitez en lire davantage, consultez mon article sur le sujet

Avoir une alimentation la plus équilibrée et la plus saine possible : 

  • en cuisinant soi-même et en faisant une place importante aux fruits et aux légumes,
  • en regardant d’un peu plus près les étiquettes des produits que l’on achète,
  • en limitant l’apport de viande rouge à une fois par semaine, mais et surtout en limitant les aliments transformés qui sont bourrés d’additifs (nitrate, E…) telles que les charcuteries (jambon, pâté, saucisses, etc.) les fromages qui ont un taux élevé en sel.
Illustration alimentation

Limiter également le plus possible l’alcool, les sodas, les fritures, les cuissons à température trop élevées tels que les barbecues.

Ne pas fumer.

Gérer son stress.

Quel est l'intérêt de la sophrologie en cancérologie ?

L’accompagnement tout au long du traitement va aider à retrouver un peu de détente, de bien-être dans cette période difficile. 

Illustration sourire
  • Faire face à ses émotions et aux tensions ressenties
  • Intégrer son nouveau schéma corporel (chute de cheveux, ongles…)
  • Gérer les douleurs, la fatigue,
  • Renforcer l’efficacité du traitement,
  • Vivre autrement son traitement,
  • Accompagner vers une nouvelle existence, se projeter dans le futur

Le travail du sophrologue est un travail d’accompagnement pour apporter un mieux être au quotidien. Il ne guérit pas.

Toutefois, la maladie, les traitements peuvent être pénibles et douloureux, mentalement et physiquement.
L'état d'esprit joue pour beaucoup dans la réussite d'un traitement et la rémission partielle ou complète.

Il vient en complément de l’équipe médical et ne se substitue pas au traitement ou au suivi médical.

Le sophrologue peut également accompagner le conjoint qui soutient le malade.

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien

Et si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager !


Lire les commentaires (0)

Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Notre mémoire, comment elle fonctionne ?

La dépression saisonnière

Le cancer, on en parle ?

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.